• Guépier, symbole des Vignerons de Valléon
  • Vins rouge, rosé et blanc, d’étapes AOP et IGP
  • Vue du village de St Pantaléon
  • Vendange dans la Drome
  • Champs de lavande dans la Drôme
  • Raison rouge dans la Drôme
  • Vendange Drôme provençale
  • Venganges saint pantéléon les vignes
  • Vendanges manuelles
  • Vendanges IGP Drome
  • Vigne la Drôme

L’oiseau, son pays et nous

Le Guêpier a trouvé un pays. Il ne sait pas son nom, mais il y est bien.

C’est un pays de vignes et de villages perchés, un pays de cocagne parsemé de plaines mosaïques et de collines rondes où s’épanouissent chênes-truffiers, oliveraies, lavandes et garrigues parfumées de thym et de genévrier.
C’est un pays où la forêt habille les reliefs troués de rocailles, laissant comme une longue traîne filer en pente douce jusqu’aux frontières du vignoble. C’est le pays des plateaux offerts au soleil et des coteaux façonnés par l’océan, il y a des millions d’années. Le Guépier ne sait pas ce que raconte la terre. Il préfère le ciel, qu’il signe d’un trait de plumes bigarrées, si rapide, presque invisible.

Les grands peintres viennent ou vivent dans ce pays. Ils disent que la lumière est un cadeau et que les vignerons sculptent le paysage. Le Guêpier ne sait pas pourquoi, mais il aime la lumière et les vignerons. Chaque printemps, ils revient de par-delà la mer et le désert. Ils sont là, hommes et femmes, penchés dans les rangs où la vigne se réveille, ébouriffée de ses premières feuilles. Un cri roulé : je suis de retour. Quand il repartira, les hommes et les femmes seront toujours là, écoutant le raisin demander vendange. Un cri roulé : je reviendrai. Les vignerons lèveront encore la tête, et se souviendront du mot des anciens : le Guêpier, tu l’entends toujours avant de le voir.

Dans le safre des coteaux, Téthys, l’océan mort au Jurassique, a laissé sa trace. Qui regarde bien reconnaît les dunes et les traces du courant. Hier vivaient là coquillages, oursins et coraux. Aujourd’hui le guêpier creuse son terrier dans ce terroir d’éternité. Et il sait qu’il est chez lui.

Ce terroir, c’est le nôtre.
Ce pays, c’est le nôtre.

Nous sommes les Vignerons de Valléon.


Une certaine idée du travail coopératif

Issue de regroupements successifs de petites unités coopératives, la SCA Saint-Pantaléon réunit les savoir-faire pour créer.
Le volume n’est pas sa priorité : le produit prime.
C’est bien la pluralité des appellations, des terroirs, des cépages et des microclimats qui est mise en commun pour créer une marque : les Vignerons de Valléon répondent ainsi aux envies et aux attentes des consommateurs, en proposant à chaque dégustation un véritable voyage oenologique en Drôme provençale. Un voyage fait de flâneries en rouge, rosé et blanc, d’étapes AOP et IGP, d’explorations aromatiques, de savoureuses découvertes, de quelques confidences et d’étonnants détours…


Des hommes et des chiffres

  • Président : Jean-François Julian.
  • Directeur général et superviseur des vinifications : Jean-Alain Lavie.
  • Directeur commercial : Marc-André Barbe.

Quelques chiffres :

  • 200 sociétaires vignerons.
  • 930 hectares de vignoble.
  • 45 000 hl produits par an.
  • 17 personnes employées par la SCA Saint Pantaléon.
  • 2 chais à Saint-Pantaléon-les-Vignes et Saint-Gervais-sur-Roubion
  • 3 caveaux de vente à Saint-Pantaléon-les-Vignes, Saint-Gervais-sur-Roubion, Loriol-sur-Drôme.